Mali, 2009

En bref

Notre mission s’est déroulée au Laboratoire National de la Santé à Bamako du lundi 16 au mercredi 25 Novembre 2009.

L’objectif était de former le personnel du laboratoire afin qu’il soit en mesure de réaliser des analyses par électrophorèse capillaire (EC).

Participants

Correspondant Principal :

Prof Pascal Bonnabry, HUG, Switzerland

Responsable:

Prof. KOUMARE Benoît Yaranga, Maitre de Conférences – Directeur Général du Laboratoire National de la Santé, Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odonto-Stomatologie, Université de Bamako, BP E 4559 – Bamako, MALI

Djibril Tamba KONATE, Responsable Service Contrôle Qualité des Médicaments, Laboratoire National de la Santé, Bamako, Mali

A propos de cette mission

Ce projet a découlé d’une collaboration entre la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’OdontoStomatologie de l’Université de Bamako (FMPOS), Laboratoire National de la Santé, BP E4559 Darsalam Bamako, Mali et les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).

Durant sa mission d’enseignement à la FMPOS au Mali, le Professeur Pascal Bonnabry, pharmacien-chef aux HUG, a rencontré le Professeur Gaoussou Kanoute, chef du Département d’Enseignement et de Recherche (DER) des sciences pharmaceutiques et directeur général du Laboratoire National de la Santé (LNS). Dans le cadre de cette collaboration déjà en place, il a été décidé d’introduire l’utilisation de l’électrophorèse capillaire pour le contrôle de qualité des principaux médicaments utilisés au Mali pour le traitement des maladies les plus répandues au Mali.

Situation locale

Le Mali et le “Laboratoire National de la santé (LNS) du Mali”

Le Mali est un grand pays du Sahel et compte 11 millions d’habitants.

mali-map

image19

Avec un PIB de 250$ par habitant et une espérance de vie de 44,8 ans, c’est l’un des pays les plus pauvres du monde.

Les contrefaçons de médicaments est un problème majeur au Mali. Beaucoup de médicaments sont importés d’Inde et de Chine, où les conditions de production ne remplissent pas toujours les exigences de Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF).

De plus les conditions climatiques extrêmes contribuent également à une dégradation accélérée des médicaments. Cette situation met en peril la santé et même la vie de beaucoup de gens.

Pharmelp Mali

Afin d’assurer la sécurité des médicaments au Mali, le LNS a pour mission de contrôler les médicaments importés.

Dans ce but, des échantillons de médicaments sont prélevés à leur arrivée et sont analysés par le laboratoire de contrôle de qualité du LNS. Les lots conformes sont alors libérés.

Les buts du projet et de la mission entreprise au LNS de Bamako étaient de fournir un instrument ECB, de délivrer une formation au personnel local, de transférer les méthodes analytiques développées et validées en Suisse adaptées aux médicaments à contrôler. La formation théorique et pratique a duré 5 jours.

Un groupe de 5 à 6 personnes a participé à la totalité de cette formation. Les personnes formées sont à présent capables d’analyser les médicaments sélectionnés selon des procédures fournies et développées en Suisse.

Mali 1

Pharmelp Mali

Formation pratique au Mali

Mali 2