Contrôle de qualité

A la pointe de la technique

L’utilisation de techniques, telles que la spectrophotométrie (UV) et surtout la chromatographie en phase liquide (CL), comporte des contraintes majeures qui rendent leur utilisation en routine difficile.

Les problèmes principaux concernent :

  • la disponibilité de substances de référence,
  • la maintenance des instruments analytiques,
  • la disponibilité et le coût des consommables.

Il est essentiel de disposer d’une méthode de contrôle des médicaments simple, fiable et économique. Dans ce contexte spécifique, les méthodes chromatographiques, telles que la CL, ont l’inconvénient d’être assez coûteuses et de requérir une certaine technicité.

Fig. 3 Analytical equipment at LNS

Fig. 3 Analytical equipment at LNS

Tout d’abord, l’obtention de solvants organiques à un prix raisonnable et/ou dans un délai acceptable est devenue de plus en plus problématique. En conséquence, les laboratoires en Afrique ont dû faire face à ce problème et ont dû limiter l’emploi de solvants organiques (ex. l’acétonitrile). Dans ce contexte, le recours à une stratégie écologiquement responsable, telle que l’électrophorèse capillaire (EC), est de la plus haute importance. Avec cette dernière, la séparation des composés est obtenue grâce à la différence de leur temps de migration dans un capillaire de petite dimension (volume total de 1 μL), rempli d’une solution tampon aqueuse contenant des électrolytes et soumis à un champ électrique. En conséquence, le processus analytique ne requiert pas d’utilisation de solvants organiques et seuls de petits volumes d’eau pure sont mis en œuvre. Il faut relever que les volumes d’injection sont de l’ordre du nanolitre (nL), ce qui est parfaitement adapté aux faibles quantités de substances de référence à disposition dans les pays émergeants.

L’autre avantage important de l’EC par rapport à la CL est la simplicité de l’équipement, libre de contraintes mécaniques. La maintenance est simple et requiert uniquement un contrôle périodique des électrodes et du détecteur pendant les analyses de routine.

Pharmelp dans « Nouvo » de la TV suisse

24 novembre 2009

Voir la vidéo sur le site de Nouvo